En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Bienvenue sur Wushu Brest

En plongeant dans la longue rivière de  l'histoire, revenue dans l'Antiquité chinoise, RenPing s'immisce dans un dialogue entre l'empereur Huang Di et Qibo, son médecin.
Huang Di :
J'ai entendu dire que la plupart des hommes de la haute antiquité pouvaient vivre cent ans sans manifester aucun signe de vieillesse. Mais l'homme de notre époque, la cinquantaine à peine révolue, commence déjà à se sentir vieux. Est-ce à cause du changement des temps? Ou de l'absence de principe pour ménager sa santé ?
Qibo :
Dans l'antiquité, celui qui connaissait bien le moyen de ménager sa santé respectait le Yin et le Yang, surveillait son alimentation, travaillait et se reposait de manière régulière. C'est pourquoi il pouvait conserver une bonne santé, aussi bien corporelle que mentale, et vivre de longues années.
RenPing :
Quels sont les principes du Yin et Yang ?
Qibo :
Le plus important du Yin et Yang réside dans la finesse interne et la solidité externe. L'énergie Yin douce et l'énergie Yang retenue permettent de garder une humeur stable. La perte de cet équilibre peut être comparé à une année qui ne comporterait qu'un printemps et un hiver.
 Huang Di :
Le ciel est divisé en quatre saisons et cinq  éléments constitutifs du monde de la matière, d’où le froid , la chaleur, la sécheresse, l'humidité, et le vent. L’homme a cinq organes qui transforment les cinq énergies, d’où la joie, la colère, la tristesse, le souci et le chagrin.


RenPing :

Mais oui ! L'alternance des quatre saisons et de YinYang constitue une condition fondamentale pour la croissance de tous les êtres.
Au printemps de la vie, l'énergie Yang est partout : le Kungfu lui donne une direction.
Le Taiji transforme l'énergie débordante de l'été, qui tend à s'éparpiller.
Un voyage qui se poursuit à l'automne sur la voie du mouvement et du calme pour nourrir l'énergie Yin.
En hiver, on pousse la porte du Qigong pour rejoindre les Immortels par la relaxation du corps et de l'esprit.

 

以武健身, 以德树人。
 

Vous êtes ici :   Accueil » Rencontre avec le poète Paol Keineg
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.wushu-brest.org/data/fr-articles.xml

Rencontre avec le poète Paol Keineg
le 7 novembre prochain à la librairie Livres In Roomoj.jpg,
29 rue du Général-Leclerc,
29250 Saint-Pol-de-Léon, à 18 h 30.

Paol Keineg donnera une lecture d’extraits de son livre le plus récent, Johnny Onion descend de son vélo, paru cette année aux éditions Les Hauts-Fonds

Paol Keineg est sans aucun doute le poète vivant le plus important issu des terres armoricaines. Son livre inaugural Le poème du pays qui a faim,
publié en 1967, fut à l’époque un événement considérable et participa au réveil culturel breton. Écrits en breton ou, le plus souvent, en français,
de nombreux recueils et pièces de théâtre ont nourri cette œuvre exigeante, sans cesse renouvelée, parlant pour le peuple autant que pour l’homme.

Johnny Onion descend de son vélo est un ensemble de poèmes écrits en souvenir des vendeurs d’oignons du Finistère Nord qui, du début du XIXe siècle jusqu’aux années soixante-dix, se rendaient par nombre au pays de Galles pour y proposer de porte à porte leur marchandise. C’est à eux que Paol Keineg rend hommage à sa façon, leur redonnant vie à travers deux aventuriers parfois déconcertants, Johnny Onion en premier lieu, et Lakez Du, son interlocuteur privilégié. Livre de beaucoup d’esprit, mêlant humour et témoignage,

 « La vie à vélo quand on se nourrit de patates est une vie d’élévation perpétuelle. Du haut de la machine
les yeux voient loin, le nez recherche les odeurs de cuisine et de chambre à coucher. »

 Dans un article paru sur Remue.net, Jacques Josse note  : « Derrière Johnny Onion, il y a évidemment le regard
 subtil et la poésie très efficace de Paol Keineg. Il mêle (avec finesse, légèreté et humour) anecdotes, réflexions,
 observations, interrogations, scènes de la vie quotidienne, couleurs du ciel, variations des paysages, humeurs
 changeantes des oiseaux et bien d’autres choses encore pour bâtir un livre d’une fraîcheur stimulante.
 Il continue, comme dans ses précédents titres, de bouger, de bouturer, de revivifier son texte. Il va là où
 on ne l’attend pas, défriche sans relâche et poursuit, amplifie son œuvre en gardant intact et solide le lien
 qui le relie à cette terre qui le porte. Et sur laquelle ont vécu, il n’y a pas si longtemps, Johnny Onion et ses semblables. »

« Johnny Onion dit à Lakez Du qui roule une cigarette : un homme de mon âge tant qu’il n’aura pas vécu à perte
ira puiser dans les cailloux la force du déraisonnable. »


Date de création : 02/11/2019 @ 20:38
Page lue 28 fois

L' Ecole
L' Association

Dans la presse
 ↑  
Wushu - Brest

channel-wushu-brest.png

Vous êtes ici :   Accueil » Rencontre avec le poète Paol Keineg
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  1194283 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Wushu Brest
Webmaster - Infos